Nouveau META AM 29 : Les avis de la presse




Quelques jours après la sortie des nouveaux modèles du META AM 29, le Team et le Ride, qui concordait avec le lancement de la toute nouvelle fourche d’enduro RockShox ZEB, le magazine français Enduro Tribe a dévoilé son essai du META AM 29 TEAM.

 





META AM 29 TEAM

Amortisseur :
RockShox Super Deluxe Ultimate, 160 mm

Fourche : RockShox Zeb Ultimate, 170 mm

Freins : Sram Code RSC

Roues : DT Swiss, montage spécifique

6 modèles, 4 tailles 

 

 



Dans cet article, le journaliste Antoine Hoffman débute, comme lors de l’essai du magazine du META TR 29, en évoquant les nouveautés esthétiques du cadre :

« cette dernière génération de Commençal Meta TR & AM partage le même cadre, à quelques nuances près. Il s’agit là d’une évolution du concept déjà mis à profit lors des saisons précédentes mais dont quelques ajustements valent le coup d’oeil. (…) Tube supérieur désormais droit et d’une pièce, tube de selle de plus gros diamètre… Un ensemble qui permet de redimensionner l’ensemble biellette/pied d’amortisseur et supprimer le pontet entre les haubans. Tout l’objectif de ces évolutions est de maîtriser différemment la rigidité et la raideur du châssis. Une approche notamment, qui permet au triangle avant de moins se déformer, frontalement, au freinage… »


Évidemment, l’arrivée de la RockShox ZEB ne pouvait laisser personne indifférent : 

« la RockShox ZEB poursuit la tendance initiée il y a plusieurs années par la marque… Plus de maintien en début de course, plus de linéarité ensuite pour utiliser tout le débattement, et une raideur toujours plus faible pour moins taper dans les mains », explique le journaliste, avant d’évoquer la monte d’un amortisseur à air logique selon lui : « Pas étonnant donc, de retrouver une gamme de Commençal Meta AM majoritairement montée avec des amortisseurs à air, dont le modèle phare, la version Team prise en main ici. L’air à l’arrière, c’est certainement ce qui se marie le mieux à la RockShox ZEB… »

De la géométrie aux suspensions, Antoine Hoffman rend finalement rapidement compte des différences entre l’AM et le TR :

« un reach 5mm plus long (490mm en L), un stack qui augmente sensiblement (+20mm à la fourche / + 5mm à la douille), un angle de direction 1° plus couché (63,5°), un empattement qui vaut celui de la taille du dessus (+27mm), un boitier qui remonte (+12mm) (…) Au final, on a donc bien un Commençal Meta AM qui se distingue, sur le papier, de son petit frère. »

Le premier essai du META AM 29 TEAM s’est déroulé, comme pour le META TR 29, dans les Terres Noires de Digne les Bains, en France.

« Ce qui saute aux yeux en premier lieu, c’est cette fameuse maîtrise de la rigidité/raideur, qui fait du Commençal Meta, qu’il soit TR ou AM, une réussite. (…) Côté châssis, ça semble en correspondance avec ce que l’on connait des roues DT : rigide, au sens où ça se déforme peut, mais pas raide, au sens ou ça ne brasse pas. »


Enfin, c’est évidemment en descente que le META AM 29 démontre toutes ses qualités :

« À vitesse équivalente, le AM permet de laisser filer et exige moins de son pilote : moins de poigne, moins de mouvement, moins de méfiance, moins d’engagement. Ce qui peut placer les plus prudents dans une bulle de confort, sans les embarquer. Mais ce qui peut aussi tenter les plus téméraires à rouler plus vite et plus fort, pour trouver à nouveau la limite… (…) Quand le terrain est scabreux, défoncé, exigeant, on en vient à avoir l’impression de ne pas rouler ce que l’on voit. Une racine dans le mauvais sens ? Un rocher en plein appui ? Une pierre cachée derrière une marche ?! Qu’importe ! Le vélo n’exige pas qu’on se décarcasse. Il suffit d’adopter la gestuelle habituelle, celle dont on ferait usage s’il n’y avait pas de surprise au sol. Mieux encore, on finit par être naturellement sur les meilleurs traj’, quitte à ce qu’elles soient les plus engagées, pas nécessairement sur la trace principale… »



En conclusion, le testeur Antoine Hoffman est conquis par cette nouvelle génération du META AM 29, en témoigne la fin de l'article :

« Voilà pourquoi, à mon sens, le Commençal Meta AM doit marquer son époque ! Dans mon esprit, seulement le second vélo à atteindre ce niveau de justesse en plus d’une décennie d’essai. C’est signe d’une nouvelle ère, ou presque. En tout cas un nouveau repère important, et un vélo qui rejoint la short-list de ceux sur qui compter. » 

 

Découvrez l'article complet sur Enduro Tribe


Quelques semaines plus tard, c'est un autre journaliste d'EnduroTribe, Tom Garcia qui a testé le META AM 29.
Dans un essai plus poussé, après plusieurs mois à son guidon, voici ses commentaires :

« Je ne vais pas passer par 4 chemins : quand le terrain se corse, que les dévers pourris foisonnent, que les racines sortent, que les cailloux pointent le bout de leurs nez ou que les dalles humides brillent au moindre brin de la lumière, le Commencal Meta AM 29 leur passe dessus sans broncher ! Jamais il ne glisse brusquement, jamais il ne vibre après un impact, jamais il ne me surprend à saucissonner, ou à l’inverse, me jeter dans un virage… Je garde le cap et tient mes trajectoires aisément. Bref, il est facile. Il est conciliant avec son pilote. »

« Lorsqu’il s’agit de rejoindre le haut de la montagne pour trouver le départ d’une descente qui va bien, le Commencal Meta AM 29 nous aide. Au train donc, quel que soit le développement on pédale rond : il a ce petit côté tracteur où on ne subit pas trop le terrain, on peut donc en jouer, papillonner et regarder le paysage, lui fait le job pour garder la roue arrière plaquée au sol et continuer d’avancer. Lorsqu’un pétard se présente, on se doit là aussi de la jouer au train. Sa bonne motricité le permet et évite d’avoir à s’arracher, debout sur les pédales pour sortir sur le vélo. »

« Si on ose engager, le Commencal nous le rend bien : il donne l’impression qu’on progresse et nous aide à réussir quelque chose de nouveau ou une nouvelle manière de faire ! Quoi de plus gratifiant ? »

« Il est donc de ces vélo d’Enduro qui rendent le terrain plus facile qu’il ne l’est sans pour autant s’attarder… de ceux qui surclassent ces vélos full carbon à 5 chiffres souvent bien trop raides pour le commun des mortels qui roule en Europe… »

Découvrez le deuxième article sur Enduro Tribe







Journaliste chez Singletrack, Andy Sykes a lui aussi dévoilé un test du META AM 29 Team au mois d’octobre 2020. Les commentaires du magazine britannique sont tout aussi positifs.

« Le META AM 29 est vraiment surprenant dans les montées techniques, son aisance dans les franchissements d’obstacles est impressionnante pour un modèle de 170 mm de débattement et de 495 mm de reach. L’angle redressé du tube de selle, la cinématique mise à jour et les pneus Schwalbe collent le vélo au sol et lui offrent une excellente motricitée dans les montées ».



« J’ai eu l’occasion de tester le META AM 29 2020 pendant plusieurs mois. J’ai voulu tester les deux vélos sur un même parcours local. (…) Pour ma toute première descente sur le META AM 2021, un vélo que je n’avais encore jamais roulé, j’étais 5 secondes plus rapide que mon meilleur temps sur l’ancien META ! le nouveau META AM est phénoménal ! »

« Le META AM 29 2021 est un pur-sang, conçu pour descendre à toute vitesse, pour écraser les manches d’EWS les plus techniques de la planète… il n’est pas étonnant qu’il ait apprivoisé mes trails locaux ! il les avale tout cru. », raconte Andy Sykes.


Dans sa conclusion, Andy Sykes est tout aussi conquis que le journaliste d’Enduro Tribe :

« Là où le META AM 29 2021 excelle, c’est évidemment dans les trails techniques et rocailleux. Il est également très à l’aise ans la pente raide, facilitant le pilotage du pilote. S’il est plus long que d’autres modèles équivalent, il se montre très bon dans les virages. Il ne faut pas hésiter à bien envoyer physiquement sous peine de perdre en vitesse, mais le META AM vous récompensera au chronomètre grâce à son grip ».


Découvrez l'article complet sur Singletrack





Le META AM 29 a également testé du côté de l'Océanie, par le magazine réputé en Australie et en Nouvelle-Zélande [R]evolution Magazine.
Encore une fois, les commentaires sont particulièrement positifs :

« Comme sa géométrie ou ses specs l’attestent, ce vélo est conçu pour affronter les trails les plus cassants et difficiles que vous puissiez lui proposer. Rien n’a été laissé au hasard en ce qui concerne la qualité, la fiabilité et les performances de ses composants qui, avec l’esthétique bien travaillée du cadre et une finition bi-ton Black & White, crée un modèle qui semble vraiment cool au premier coup d’œil et qui a l’air de fonctionner ! »

« Le META AM 29 est pensé et vendu en tant que modèle de compétition pour l’enduro, son point fort étant la vitesse. En ce sens, si vous nous ne voulez posséder et rouler qu’un seul vélo et que vous aimez la descente mais que vous préférez un modèle qui pédale bien, le META AM 29 est pour vous. Vous pouvez tout faire à son guidon : Enduro Race, Bike Park voire même DH et Freeride. Ce vélo est vraiment facile à régler et à prendre en main, on se sent tout de suite à l’aise ! ».

« dans les virages et les épingles les plus difficiles, nous étions impressionnés par son grip. Le vélo est maniable, et à chaque fois que l’on pense que l’avant va partir, le pneu s’enfonce et arrache le sol. Avec un arrière joueur et nerveux, ce META AM 29 est incroyable à rouler. Il est un parfait compromis entre stabilité à haute vitesse et agilité. Il n’y a rien d’étonnant à ce que ce modèle ait déjà remporté beaucoup de courses car nous pourrions le résumer en un seul mot : vite ! Pour nous, le META AM 29 a largement gagné sa place dans notre liste des « meilleurs vélos 2020/2021 ».

 
 


       

FOLLOW US


Une question ?
• par téléphone : (+376) 73 74 93 de 9H à 19H, du Lundi au vendredi
• par e-mail : customerservice@commencal.com