Thibaut DAPRELA : « J’espère être de retour pour Fort William »


Il y a quelques jours, Thibaut DAPRELA nous apprenait qu’il s’était blessé au genou droit lors de la DH Cup de Brioude (France).
Conséquences, le pilote du Team COMMENCAL Muc-Off pourrait manquer les quatre premières manches de la Coupe du Monde de DH.
Il fait le point sur sa situation.

COMMENCAL : Comment vas-tu ?

Thibaut DAPRELA : Je vais super bien. Mon genou travaille déjà très bien et mon état s’améliore de jours en jours.
Je suis vraiment satisfait. Je peux marcher normalement, avec une attelle, pour éviter les grands mouvements et les flexions qui nuiraient à ma récupération.

C : Que s’est-il passé ?

TD
: C’était lors de la DH Cup de Brioude (France) au début du mois.
C’est une course à laquelle nous avons l’habitude de participer avec le Team avant d’entamer la saison.
L'accident est un peu stupide. Ça s’est passé pendant les entraînements le samedi après-midi.
Je ne roulais pas spécialement vite et dans un virage, sans chuter, mon genou a heurté un talus sur le côté de la piste.
Ça m’a stoppé net, je n’ai pas pu courir le dimanche.

C : Quel a été le diagnostic ?

TD
: J’ai le ligament postérieur croisé pratiquement rompu au genou droit.
Par chance, il n’a pas complètement lâché et le ménisque n’est pas touché, mon genou n’a donc pas de jeu et peut bouger un petit peu.
Il reste stable et guérit bien, c’est le plus important à l’heure actuelle.

C : Comment se passe ta récupération ?

TD : J’ai très rapidement commencé les séances de kiné pour que ma récupération se passe dans les meilleures conditions.
Je peux toujours travailler physiquement le haut du corps pour rester dynamique et être prêt quand je reviendrai.
Le chirurgien m’avait annoncé quatre mois d’arrêt.
Aujourd’hui je suis en forme et le médecin m’a annoncé que si tout se passe bien, je pourrai reprendre d’ici deux mois et demi.
Quoi qu’il arrive, même si la situation est positive en ce moment, je préfère faire attention et prendre le temps de bien récupérer.
Il ne faudrait pas que je revienne trop tôt et que mon genou lâche au premier virage où je sors le pied.

C : La Coupe du Monde débute la semaine prochaine, moralement ce n’est pas trop dur ?

TD
: Franchement, non. Je n’ai aucun problème avec ça.
Je me dis que ce sont des choses qui arrivent, c’est la faute à pas de chance.
Ce n’est pas comme si j’avais fait une grosse erreur de pilotage.
Dans ce cas, je m’en voudrais un peu plus. J’ai connu des chutes beaucoup plus impressionnantes sans avoir de problème.
Il ne faut pas être négatif, ce serait mauvais pour la récupération.

C : Avec cette blessure, tes objectifs cette saison sont-ils différents ?

TD : Non, pas du tout. Je vais manquer des manches de Coupe du Monde, mais quand je reviendrai, ça ne changera rien.
Être prêt pour Maribor (2-3 mai) ou Lošinj (9-10 mai) n’est pas impossible, mais il n’y a rien de sûr pour l’instant.
J’espère être de retour pour Fort William (6-7 juin).
Quant aux objectifs, ce sera ma première saison Elite, je vais essayer de prendre un maximum d’expérience et d’être le plus consistant possible.
Imaginer des Top10 ou des podiums serait stupide, j’espère déjà intégrer le Top20 à chaque course.
Je m’entraîne toujours, je serai prêt physiquement pour mon retour.

C : Avec le coronavirus, la première manche de la Coupe du Monde est annulée et il n’est pas impossible que d'autres le soient également, comment vois-tu ça ?

TD : Pour l’instant, personne n’a d’information à ce sujet…
Avec tout le monde et les nationalités qu'une Coupe du Monde peut rassembler, peut-être qu’une ou deux autres manches seront annulées.
Ce ne serait pas bon pour tout le monde, c’est certain, mais pour ma part, ça me permettrait de manquer moins de courses (rires) !

 
 


       

FOLLOW US


Une question ?
• par téléphone : (+376) 73 74 93 de 9H à 19H, du Lundi au vendredi
• par e-mail : customerservice@commencal.com