William ROBERT - Just Passing Through





Il est maintenant inutile de vous le présenter, mais à 25 ans, William Robert est un des talents de la scène freeride mondiale.
Habitué des voyages  internationaux, il n’avait encore jamais roulé en Utah, région que l’on peut considérer comme le berceau du freeride depuis de nombreuses années.


Notre voyage s’est déroulé en deux parties.
Après 5h de route depuis Denver, nous arrivons à notre première destination : Green River, UT.
Rendue populaire il y a plusieurs années dans le film "Strenght in numbers" et lieu de tournage de nombreuses vidéos depuis,
cette ville aux allures de western se situe au bord de l’autoroute.

Mais ce sont surtout les incroyables paysages lunaires avoisinant qui nous intéressent.
Largement visibles depuis la route, d’immenses zones de terre noire s’élèvent à quelques centaines de mètre de haut, sur une dizaine de kilomètres.

Une grande partie de cet endroit reste inexploré car il est impossible de s’y aventurer autrement qu’à pied ou en hélicoptère.
Le temps nous étant compté, nous avons choisi d’emprunter le chemin qui mène à la zone principale.



Cette zone étant souvent roulée et filmée, il nous était compliqué de trouver de nouveaux modules à creuser.
Après quelques heures, nous avons cependant trouvé quelques endroits intéressants, en théorie bien exposés aux lumières du soir et du matin.

Le principal obstacle fut la qualité de la terre.
Constitué de fragments de roches, le terrain était très difficile à travailler, il nous fallut énormément d’eau à cause de l’absence de pluie,
et malgré nos efforts, les appels des sauts se creusaient jusqu’à se détruire après une dizaine de passages, ce qui réduisait considérablement nos chances de réussite.

 



La météo fut notre second problème.
Le vent, omniprésent et caractéristique de l’Utah au printemps, ne nous a pas facilité la tâche. 
Nos espoirs de camping se sont vite envolés après notre première tentative d’installation de la tente, qui fut malmenée puis très rapidement déchirée.

Les orages, très localisés furent présents tous les jours.
Ils suivent des chemins bien particuliers et sont d’une rare violence.
Il nous est arrivé de voir passer certains orages à seulement une centaine de mètres de nous, sans recevoir une seule goutte de pluie.

Notre plus grande inquiétude par rapport aux précipitations était le chemin du retour.
Quand il pleut en Utah, la terre devient extrêmement glissante,
semblable à de la glace et la piste 4x4 que nous empruntions pour rejoindre la route pouvait devenir impraticable.

Cette alternance météorologique a toutefois un immense intérêt visuel.
Des ciels orageux aux couchers de soleil, nous avons eu tous types de scénarios. 

 



Une journée type de cette première semaine commençait à 5h du matin,
après 35 minutes de 4x4 dans la nuit, William devait rouler au lever du soleil, un terrain qu’il n’avait encore jamais expérimenté auparavant.

Nous creusions quasiment toute la journée pour préparer le shooting du soir et du lendemain, avant de prendre le chemin du retour vers l’hôtel à la nuit tombée.

 

 


Une fois notre séjour terminé à Green River, nous avons pris la route vers Virgin, UT.

Virgin est certainement l’endroit le plus populaire dans le monde du Freeride.
Accueillant la Red Bull Rampage depuis de nombreuses années, le terrain est également bien plus propice à la construction.

Cette popularité se traduit de manière évidente, il est difficile de trouver des endroits inexploités lorsque l’on passe peu de temps sur place.
Nous avons donc choisi de reconstruire de vieilles lignes des anciens sites de la Rampage, laissés à l’abandon et de rouler quelques lignes et sauts construits par les locaux.

Virgin étant située à seulement 10 minutes de Hurricane, une ville bien plus  grande et industrielle, le sentiment  de dépaysement fut moins important qu’à Green River.
En revanche, le terrain nous a semblé bien plus hostile, les scorpions et serpents à sonnette étant largement présents.

 



Aller shooter en Utah avec William était un rêve commun depuis des années, et nous espérons le partager avec vous à travers ces images.

Rider: William Robert
Texte et photos Jb Liautard
Video : Léon Perrin
Musique : MERUEM 

 
 


       

FOLLOW US


Une question ?
• par téléphone : (+376) 73 74 93 de 9H à 19H, du Lundi au vendredi
• par e-mail : customerservice@commencal.com